Claude NICOLET

Le site de

Autres articles récents

MRC 4Communiqué de presse du comité MRC de Dunkerque-Littoral.

24 avril 2015

La tragédie de ces derniers jours, où plus de 800 migrants sont morts noyés dans les eaux de la Méditerranée, a mis en lumière l'enfer que vivent ces hommes, ces femmes et ces enfants. L'ampleur de ce naufrage a attiré l'attention des médias, mais nous savons tous que chaque jours, de tels drames se jouent à une plus petite échelle. En moyenne, une personne meurt noyée toute les deux heures pour essayer de rejoindre l'Europe.

Il faut rappeler, une fois de plus, qu'ils fuient leur pays parce qu’ils ne peuvent tout simplement plus y vivre. Ils sont alors la proie de toutes les mafias, de tous les criminels, de tous les trafiquants d'êtres humains. Il est clair qu'une lutte sans merci contre les filières du crime organisé doit être menée. Ce drame se nourrit également des immenses désordres que nous avons en partie contribués à créer. La destruction de la Libye fut de ce point de vue une faute politique majeure dont nous n'avons pas finit, hélas de payer les conséquences.

Il est clair que dans l'urgence, l'Union européenne, ne peut se défausser de ses responsabilités. Nous savons qu'il n'y a pas dans l'immédiat, de bonnes solutions. Seules des politiques à long terme, de reconstructions des Etats, de développement économique, de retour à la stabilité de zones entières en Afrique ainsi qu'au Proche et Moyen Orient, apporteront des perspectives indispensables à un début de solution.

Le littoral dunkerquois est en première ligne face à ces désordres mondiaux. Calais est notre voisine immédiate et chaque jour nous voyons les migrants prendre les risques les plus fous pour rejoindre l'Angleterre.

Face à cela, tous doivent prendre leur part pour tenter d'apporter sa pierre si modeste soit-elle, au développement des territoires d'origines des migrants. La Ville de Dunkerque à sa façon y contribuait. Sous l'impulsion de Michel Delebarre, un dispositif de Solidarité internationale et d'Aide au développement avait été mis en place pour soutenir les associations de Solidarité internationale du littoral dunkerquois. D'un montant de 50 à 60 000 euros, il permettait aux associations à mettre en place des projets de développement avec leur territoire partenaire. Comores, Madagascar, Sénégal, Cameroun, Mali, Maroc, Algérie, Tunisie, Djibouti, Palestine, Mongolie...

Bien souvent, en accordant une subvention, la Ville de Dunkerque permettait aux associations de trouver d’autres financeurs et de porter ainsi de vrais projets de développement. La Ville de Dunkerque affichait clairement sa volonté politique de fraternité entre les peuples et de soutien aux sociétés locales, contribuant ainsi, à maintenir sur place des hommes et des femmes qui ne demandent qu'une seule chose, pouvoir vivre dignement chez-eux.

Faut-il également rappeler que le littoral dunkerquois est le deuxième territoire de la région Nord Pas de Calais où le nombre d'associations de Solidarité internationale est le plus important après la métropole lilloise. Autrement dit se sont des centaines, voire plus d'un millier de Dunkerquois qui sont investis dans des actions et des partenariats internationaux. Fraternité, espérance et solidarité en acte. Le succès populaire de la Semaine de la Solidarité internationale en était la démonstration.

Ce que nous faisions collectivement était modeste, mais nous avions le sentiment de prendre notre part du fardeau.

Qu'en est-il aujourd'hui? Ce dispositif est-il maintenu? Sous qu'elle forme? Avec quels moyens? Avec quels objectifs? Qu'en est-il de la relation aux associations? Comment leurs projets sont-ils soutenus? Dunkerque doit rester une terre de solidarité et de fraternité. Dunkerque, ville ouverte, ne peut se désintéresser des affaires et du fonctionnement du vaste monde.

Le MRC craint que ces politiques d'Aide au développement et de Solidarité internationale ne disparaissent et nous souhaitons vivement connaître les intentions de la municipalité sur cette question, dont la nécessité est aujourd’hui évidente.

Claude NICOLET
Secrétaire du comité de Dunkerque-Littoral du MRC
Conseiller régional Nord Pas de Calais.