Claude NICOLET

Le site de

Communiqué de presse de la fédération du Nord du MRC

La fédération du Nord du MRC tient à affirmer son entière solidarité avec Paul Magnette, ministre-président de Wallonie dans le combat qu'il mène, avec son assemblée, mais également avec de nombreuses organisations, association, syndicats et citoyens de l'ensemble de la Belgique, contre la signature du traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada (CETA).

Loin d'être isolée, nous saluons le combat de notre voisine et amie. La Wallonie peut en effet s'enorgueillir d'avoir déclenché un vaste mouvement de soutien, en Belgique mais aussi en Europe et au Canada. La Wallonie parle aujourd'hui au nom des millions d'entre-nous dont la volonté démocratique est bafouée depuis des années et qui refusent d'être soumis au libre-échange, à la commercialisation de tout, à la concurrence permanente de tous contre tous qui n'engendrent que la violence sociale.

Les témoignages de solidarité sont nombreux. Ils sont l'illustration de cette colère sans cesse plus importante face à une commission européenne dont les dérives technocratiques sont entrées clairement aux yeux de tous, en conflit avec les valeurs démocratiques les plus évidentes. La volonté de passer outre les organisations politiques des Etats membres, l'affirmation qui consiste à dire que le CETA ne doit relever que de la compétence exclusive de l'Europe, les pressions, le chantage, les ultimatums dont Paul Magnette a été l'objet, indiquent clairement que la construction européenne a maintenant quitté les rivages de la démocratie. La vraie violence est là! Jean-Claude Juncker qui a fait du Luxembourg un paradis fiscal, sait parfaitement que l'Europe est rejeté par un nombre croissant de citoyens. Qu'importe, il nous entraîne, avec ses complices, vers le gouffre favorisant constamment ceux qu'ils prétendent combattre. A rejeter l'expression démocratique des citoyens, il ne faut pas s'étonner que ceux-ci se révoltent et vous rejettent à leur tour. Il est ensuite trop facile de les taxer de "populistes." 

Chacun sent bien, que désormais un clivage politique nouveau se fait jour autour de cette question déterminante, la nécessaire reconquête de notre souveraineté nationale face à une techno-structure qui détruit notre modèle social. Loin de la caricature du repli nationaliste vers lequel la commission européenne nous envoie, nous disons aux Wallons: "tenez bon, vous n'êtes pas seul!!"

Claude NICOLET

Premier secrétaire du MRC Nord

Secrétaire national du MRC